Source

(Référence : Encyclopédie des croyances du Nouvel Âge)

« La méditation du Nouvel Âge est dérivée des méthodes orientales ou occultes, qui visent une transformation radicale de la conscience. Cet état de conscience modifié conduit à une prétendue « réalisation de soi » ou « illumination » spirituelle, dont le but final est l’union avec la réalité ultime et la dissolution de la personnalité individuelle qui en résulte. La méditation est l’une des pratiques religieuses modernes les plus populaires. Les techniques de méditation occupent une place importante dans un grand nombre de thérapies physiques, spirituelles et de santé où la relaxation est un objectif primordial. Une étude majeure sur la méditation a demandé aux personnes interrogées de cocher les caractéristiques de leur expérience méditative. L’une des descriptions était la suivante : « J’ai ressenti une grande poussée d’énergie en moi ou autour de moi ». C’était une caractéristique dominante de l’expérience méditative. Elle est liée au pouvoir occulte du prana ou du serpent kundalini (le serpent représente Satan dans la Bible !) de l’hindouisme. Des millions de personnes aujourd’hui ne réalisent pas que la plupart des méditations sont de nature occulte. Les esprits (démoniaques) eux-mêmes approuvent la méditation New Age. Les livres que les esprits dictent à travers leurs médiums humains recommandent avec enthousiasme les pratiques méditatives comme moyen de les contacter. La méditation est l’une des méthodes courantes pour être possédé par les esprits. Un nombre infini de gourous, de médiums, de médiums, d’autres occultistes et même d’autorités érudites en témoignent. Un chercheur a fait l’historique de plus de 20 gourous hindous et bouddhistes différents, et tous avaient été influencés ou possédés par des esprits, apparemment au cours de pratiques méditatives. »

 

Méditation – La possibilité de possession par un esprit

Un problème avec les SAC et les capacités psychiques n’est pas seulement les fausses idées qu’ils produisent, mais qu’ils peuvent facilement conduire à une influence ou une possession démoniaque. Même les méditants avancés le confessent librement. Par exemple, Rolling Thunder, un chef chaman des tribus Shoshone et Cherokee, déclare : « Si ce n’est pas fait correctement, les esprits maléfiques peuvent entrer dans les gens pendant qu’ils méditent »[1].

Mais le problème est que lorsque la méditation est faite correctement, les NCP favorisent l’influence ou la possession spirite. Le canalisateur Laeh Garfield écrit dans Companion in Spirit : A Guide to Working with Your Spirit Helpers, « La méditation permet à la fois de vous calmer, de vous élever et d’aiguiser votre conscience, de sorte que les enseignants désincarnés puissent vous transmettre les messages qu’ils désirent »[2].

En raison de la réticence moderne à traiter de manière franche et responsable la catégorie des démoniaques, la méditation est l’une des méthodes courantes pour être possédé par des esprits qui sont en réalité des démons. Un nombre infini de gourous, de médiums, de médiums, d’autres occultistes et même d’autorités savantes en témoignent. Par exemple, dans sa thèse de doctorat, le Dr Weldon a fait des recherches sur plus de 30 gourous hindous et bouddhistes différents, et tous ont été influencés par des esprits ou possédés, apparemment pendant leurs pratiques méditatives[3].

Devons-nous croire que les « esprits » ne feront pas usage de pratiques méditatives qui altèrent la conscience des gens ? Devons-nous croire que cela ne facilitera pas la capacité des esprits à posséder des individus, lorsque cela sert leurs objectifs ? En effet, la nature et les objectifs mêmes de la méditation suggèrent la probabilité d’une implication spirite. Dans Spirit Communication for the Millions, Doris H. Buckley observe à juste titre que, grâce à la méditation, « une plus grande puissance [devient disponible] de sorte que le canal [médiumnique] se développe plus rapidement »[4].

De plus, les esprits eux-mêmes approuvent la méditation New Age. Les livres que les esprits dictent à travers leurs médiums humains recommandent avec enthousiasme les pratiques méditatives comme moyen de les contacter. Par exemple, Ruth Montgomery, une ancienne journaliste sceptique et intransigeante qui est finalement devenue médium, a, à elle seule, intéressé des millions de personnes au monde des esprits grâce à plus d’une douzaine de livres inspirés ou dictés par ses guides spirituels. Dans l’un de ses livres, A World Beyond, l’esprit présumé d’un célèbre médium en transe, Arthur Ford, fait l’apologie de la méditation New Age : « Parlons maintenant de la valeur de la méditation….. N’oubliez pas, lors de la méditation, de respirer profondément au début… utilisez le mantra… et sentez-vous vous fondre dans le tout universel….. [Passez au moins quinze ou vingt minutes par jour dans cette immobilité »[5].

Nous citons ici plusieurs autorités pour montrer que la méditation peut conduire et conduit effectivement à la possession de démons. Douglas Shah, né en Inde, petit-fils du yogi Ishwar Dayal, observe : « J’ai vu des adorateurs hindous, par dizaines, chanter pendant des heures devant des idoles pendant une saison spéciale de Puja (culte), et j’ai littéralement senti la présence surnaturelle des dieux qu’ils invoquaient »[6] Il commente que « se faire prendre par un esprit maléfique… est une possibilité très réelle » lors de la méditation.[7] L’universitaire britannique Os Guinness déclare : « Beaucoup… qui pratiquent le yoga ou la méditation zen ont découvert qu’ils avaient ouvert leur esprit au noir et au spiritisme, se voyant comme des médiums et se décrivant comme possédés »[8].

Considérons une expérience de Swami Muktananda, qui décrit les résultats de sa méditation. Dans son autobiographie spirituelle, il écrit que « lorsque je m’asseyais pour méditer, mon propre corps se comportait comme s’il était possédé par un dieu ou un mauvais esprit »[9] Muktananda détaille un chapitre entier de telles expériences, y compris des rencontres plus bizarres que celles que nous énumérons ci-dessous. Nous le citons longuement pour donner au lecteur une idée précise des conséquences potentielles de la méditation :

J’ai été assailli par toutes sortes d’émotions perverses et souillées. Mon corps s’est mis à bouger, et a continué comme ça, de façon confuse, à l’adresse ….. Au bout d’un moment, ma respiration s’est modifiée, devenant perturbée. Parfois, mon abdomen se gonflait d’air, puis je l’expirais avec une grande force. Souvent, le souffle que j’inspirais était retenu à l’intérieur de moi. J’étais de plus en plus effrayé.
Mon esprit était malade de peur. J’ai appelé Babu Rao et lui ai dit : « Babu, rentre à la maison maintenant. Le rythme de mon cœur et l’état de mon esprit ne sont pas bons. Je suis sûr que je vais mourir ce soir d’un arrêt cardiaque….. Je ne pense pas que je survivrai à cette nuit, et si je le fais, ce sera pour devenir fou. Je perds la tête…. »
Mes pensées sont devenues confuses, dénuées de sens. Mes membres et mon corps étaient de plus en plus chauds. Ma tête était lourde, et chaque pore de mon corps commençait à me faire mal. Quand j’expirais, mon souffle s’arrêtait à l’extérieur. Quand j’inspirais, elle s’arrêtait à l’intérieur. C’était terriblement douloureux, et j’ai perdu courage. Quelque chose me disait que j’allais mourir à tout moment.
Il était maintenant plus de 9 heures. Quelqu’un s’était installé dans mes yeux et me faisait voir des choses. Il semblait que j’étais contrôlé par une puissance qui me faisait faire toutes ces choses. Je n’avais plus de volonté propre. Ma folie augmentait sans cesse. Mon intellect était complètement instable.
Ma peur augmentait à chaque seconde. J’entendais des hordes de gens hurler d’effroi, comme si c’était la fin du monde. J’ai regardé par la petite fenêtre de ma hutte et j’ai vu d’étranges créatures de six à cinquante pieds de haut, ni démons ni demi-dieux, mais de forme humaine, dansant nues, la bouche béante. Le hurlement était horrible et apocalyptique. J’étais complètement conscient, mais je regardais ma folie, qui semblait réelle.
Puis, d’au-dessus de l’eau, une sphère lunaire d’environ un mètre de diamètre est arrivée en flottant. Elle s’est arrêtée devant moi. Cette boule blanche et rayonnante a heurté mes yeux, puis est passée en moi. J’écris ceci tel que je l’ai vu. Ce n’est pas un rêve ou une allégorie, mais une scène qui s’est réellement produite – cette sphère est descendue du ciel et est entrée en moi. Une seconde plus tard, la lumière vive pénétrait dans mes nadis [canaux psychiques]. Ma langue s’est enroulée contre mon palais, et mes yeux se sont fermés. J’ai vu une lumière éblouissante sur mon front et j’étais terrifié. J’étais toujours enfermée dans la posture du lotus, puis ma tête a été forcée vers le bas et collée au sol….. Ensuite, je me suis assis dans la posture du lotus et j’ai recommencé à méditer sur le gourou. Dès que je me suis assis, mon esprit est devenu complètement indractable. Mon corps, fixé dans la posture du lotus, a commencé à se balancer….. Cette méditation a duré une heure et demie, puis un nouveau processus a commencé.
J’ai commencé à faire un bruit de chameau, qui alternait avec le rugissement d’un tigre. J’ai dû rugir très fort, car les gens autour ont cru qu’un tigre était entré dans le champ de canne à sucre.
Je suis dans un état terrible. Je suis devenu complètement fou…. Mon corps a commencé à se tordre. Ce n’est pas moi qui ai médité, la méditation s’est imposée à moi. Elle est venue spontanément ; elle était dans toutes les articulations de mon corps. Toutes les cellules sanguines de mon corps tournaient, et le prana circulait dans les nadis à une vitesse stupéfiante. Puis, soudain, une lumière rouge s’est présentée devant moi avec une telle force qu’elle semblait vivre en moi. Elle mesurait deux pieds de haut et brillait de mille feux. Je me voyais clairement brûler, mais je ne sentais pas le cœur du feu à l’extérieur. Chaque partie de mon corps émettait de forts sons de craquement et d’éclatement[10].
Après tout cela, Muktananda a conclu qu’il avait été spirituellement illuminé. Comme d’innombrables gourous ayant vécu des expériences similaires, il enseigne à ses étudiants qu’en suivant la voie méditative, ils feront eux aussi l’expérience de ce qu’il a vécu. Mais, leur dit-il, ils ne doivent pas s’inquiéter, car tout cela fait partie des résultats normaux de la méditation menant à l’illumination spirituelle. Il observe également avec quelle facilité leur méditation les mènera au contact des esprits :

-« Ils parlent aux dieux et aux déesses et reçoivent des instructions de leur part. »[11]

-Da (Bubba) Free John (Franklin Jones) illustre également divers types de possession, en particulier le fait d’être possédé par la « forme spirituelle » du gourou ou du maître. Son livre Garbage and the Goddess décrit les expériences que lui et ses disciples ont vécues dans son ashram de Persimmon, New York, de mars à juillet 1974. Alors que Free John décrit la vie quotidienne normale comme étant « possédée par la force démoniaque la plus insidieuse de l’univers »[12],

-on ne le soupçonnerait guère à la lecture des descriptions de, comme il l’appelle, « la vie en Dieu ». À la lumière des expériences décrites, Free John a peut-être raison : « La vraie sagesse est la capacité de folie parfaite »[13]

-Nous citons plusieurs exemples de différents individus qui ont rencontré ce phénomène de possession de masse, tels qu’ils sont donnés dans Garbage and the Goddess de Free John. Les descriptions rappellent les possessions massives des Shakers dans les années 1840 et les incidents spirites qui y sont liés [14] :

-La chose la plus significative de cet événement est que, contrairement aux croyances habituelles, même de la spiritualité traditionnelle, le gourou entre littéralement et se transforme. C’est une sorte de possession. C’est la possession de Dieu. Bubba anime ce corps[15].

-Les gens criaient, hurlaient et pleuraient, émettant d’étranges grognements et grognements, leurs corps se secouaient, se tordaient et prenaient des mudras yogiques….[16].

-Je me sentais complètement possédé, mon corps était possédé, et mes mains ont commencé à bouger, et je ne pouvais pas les contrôler. Je n’avais aucun contrôle. Mon visage a commencé à prendre des expressions[17].
-Mon corps n’était pas le mien. Je ne sentais même pas que mon corps était le mien. Il y avait seulement cette sensation que j’avais déjà eue auparavant dans la Présence de Bubba, le sentiment que ce corps est utilisé….. Je suis entré et au début, j’étais complètement hors de moi. J’ai crié pendant un long moment…. Je faisais des sons très étranges…. C’est la possession de Dieu. C’est Dieu qui prend totalement possession de votre forme[18].

-J’étais tellement fou que je ne savais pas du tout ce qui se passait….[19]

… La nuit dernière, j’ai été amené à faire cette expérience spontanée de conduite de la Force, et je me suis senti possédé, vraiment possédé. Puis soudain, je n’étais plus mon corps.[20]

Les expériences et les enseignements de Muktananda et de Free John ne sont pas uniques ; ils sont la norme parmi les gourous et leurs adeptes. Considérons plusieurs autres exemples :

Swami Rudrananda

Lentement, Swami Nityananda [sous forme d’esprit] est venu vers moi et est entré dans mon corps physique. Pendant trois heures, je n’ai rien ressenti de moi-même, si ce n’est que le saint m’avait possédé. C’était une expérience terrifiante et il m’a fallu toute ma foi pour ne pas la combattre[21].

Swami Satchidananda

Je me sentais tomber dans une sorte de transe….. J’étais ravi de sentir que mon Maître [Sivananda] était entré dans mon propre système [corps][22].

Rudrananda

…Il y a des moments où le système psychique de l’enseignant semble contrôler l’étudiant. Il se sentira possédé par son professeur. Il n’y a rien à craindre de cela. Ce n’est qu’une étape de croissance par laquelle il [l’étudiant] passe[23].

Sri Chinmoy

…Si vous restez calme et tranquille et que vous permettez à votre guide spirituel d’entrer en vous, vous serez inondé de Paix. Ce genre d’écoute n’est pas seulement une pratique valide et correcte, mais elle est essentielle pour celui qui s’est placé sous la direction d’un Maître spirituel[24].

Rajneesh

Chaque fois qu’un maître veut vous aider, nettoyer vos canaux d’énergie, votre passage [passage spinal de la kundalini], s’il est bloqué, il vous possède simplement. Il descend simplement en vous…. Si le disciple est vraiment soumis, le maître peut le posséder immédiatement[25].

De tout ce qui précède, nous concluons que la méditation New Age est généralement de nature occulte car elle cultive les états modifiés de conscience, les capacités psychiques et favorise l’influence et la possession démoniaques.

 

Source :

Méditation, La nature occulte de la méditation

Des millions de personnes aujourd’hui ne réalisent pas que la plupart des méditations sont de nature occulte. Les pratiques (une certaine forme de discipline méditative quotidienne), les résultats (états modifiés de conscience, pouvoirs psychiques, éveil de la kundalini, contact avec les esprits) et les objectifs (une certaine forme de conscience cosmique, d’illumination ou de développement du « moi supérieur ») peuvent tous être classés dans la sphère des pratiques, des résultats et des objectifs du monde occulte en général. Dans cette section, nous allons documenter la nature occulte de la grande majorité des formes de méditation pratiquées en Amérique aujourd’hui.

Phénomènes occultes dans la méditation

Presque toutes les formes de méditation impliquent trois phénomènes occultes similaires : 1) la culture d’états modifiés de conscience ; 2) le développement éventuel de pouvoirs psychiques ; 3) la possibilité de possession d’esprit. Nous allons examiner chacun de ces phénomènes ci-dessous.

 

La culture d’états modifiés de conscience

Les états modifiés de conscience induits par la méditation sont notre première illustration de la nature occulte de la méditation. Nous noterons ensuite les recherches du parapsychologue Dr Karlis Osis et d’autres qui révèlent que le facteur le plus central de la méditation est un état modifié de conscience (EMC). La parapsychologue Dr Gertrude Schmeidler, ancienne présidente de l’Association de parapsychologie, affirme que « la transe présente de nombreuses similitudes avec la méditation…. »[1].

Les états de transe et les SAC ont été traditionnellement associés au monde occulte, au démonisme et à d’autres formes de contact avec les esprits, comme le chamanisme, la sorcellerie, le néo-paganisme, le rituel magique, le satanisme, le médiumnisme et les disciplines yogiques). Qu’elle soit pratiquée à court ou à long terme, la méditation est conçue pour changer la vision que l’on a de soi et du monde en modifiant sa conscience. Le parapsychologue réputé Karlis Osis et d’autres observent dans « Dimensions of the Meditative Experience » que leurs propres recherches révèlent que « le facteur le plus central et le plus complexe » de l’expérience méditative est une « intensification et un changement de conscience », c’est-à-dire un état de conscience altéré.[2] Ils écrivent également :

En dépit de l’affirmation quasi universelle selon laquelle l’expérience de la méditation est ineffable [indescriptible], des dimensions [caractéristiques] claires apparaissent. Qui plus est, ces dimensions ne semblent pas exprimer les états de conscience quotidiens : La façon d’expérimenter [la réalité] a définitivement changé….. Les commentaires libres du sujet soutiennent l’idée qu’une méditation réussie conduit à des états modifiés de conscience[3].
Ils concluent que « la méditation efficace induit des changements radicaux dans la façon dont le méditant fait l’expérience de la [réalité].[4] ».

De plus, d’autres études prouvent que la méditation induit des ECA :

Ludwig (1966) a souligné que les SAC ont à la fois des expressions inadaptées (par exemple, des réactions psychotiques aiguës et des manifestations de lésions organiques) et des expressions adaptatives (par exemple, la transe chamanique à des fins de guérison et de nouvelles expériences de connaissance et de croissance dans des états mystiques)….. La méditation, quelle que soit sa dénomination ou sa persuasion, a été la méthode religieusement sanctionnée pour l’induction de l’état de conscience le plus élevé ou ASC méditatif. Un examen des analyses psychologiques et philosophiques fournies par de nombreux auteurs (James, 1902 ; Susuki, 1952 ; Stace 1961 ; Deikman, 1966 ; Prince & Savage, 1972) a révélé un ensemble de caractéristiques communes .

Ces caractéristiques expérientielles ont permis de catégoriser les expériences méditatives en tant qu’ASCs.[5]

Les SAC que la méditation développe typiquement ont tendance à aboutir à une vision radicalement restructurée, et fausse, de soi et de la société. De manière caractéristique, on finit par penser que l’univers matériel est un rêve ou une illusion et que la vraie nature de l’individu est une essence unique avec Dieu. Haridas Chaudhuri écrit dans sa philosophie des méditations : « Lorsqu’on atteint la conscience cosmique, la vision du monde d’une personne subit une transformation radicale. Le consensus de tous les mystiques et sages est que le monde de l’expérience normale est maintenant révélé comme irréel, comme phénoménal, comme une simple apparence, comme un mauvais rêve dont on se réveille avec un soupir de soulagement… »[6] Une autre autorité souligne à juste titre : « Des changements de comportement décisifs découlent de cet état de conscience, et la pleine réalisation du nirvana entraîne une altération permanente de la conscience du médiateur en soi. Avec la réalisation du nirvana par le méditant, des aspects de son ego et de sa conscience normale sont abandonnés, pour ne plus jamais ressurgir. »[7] En d’autres termes, la personne individuelle est radicalement affectée, et des aspects de son être sont détruits, « pour ne plus jamais ressurgir ».

Le Dr Jack Kornfield s’est formé pendant six ans en Asie du Sud-Est et enseigne la méditation bouddhiste vipassana. À la suite de ses expériences, il est finalement devenu moine bouddhiste theravadin. Il est également titulaire d’un doctorat en psychologie et est l’auteur de Living Buddhist Masters. En d’autres termes, notre corps et notre personnalité sont des illusions et le but de la méditation est de s’en échapper ou de les « transcender » afin de découvrir notre « véritable » nature intérieure, qui est censée être d’une seule essence avec Dieu ou la réalité ultime.

Une telle vision a de nombreuses conséquences personnelles et sociales. Selon Maharishi Mahesh Yogi, le gourou de la méditation transcendantale, le véritable moi du méditant éclairé « n’est pas impliqué dans l’activité et n’est pas impliqué dans le moi des êtres individuels »[9]. Pour le méditant, le monde entier et toutes ses activités sont « comme un monde de poupées et de jouets » dont il s’est débarrassé depuis longtemps à l’âge adulte[10].

Les gourous et les méditants pensent souvent qu’ils sont d’une seule nature avec Dieu du fait de leurs pratiques de méditation. Muktananda dit :  » Le gourou est Dieu lui-même  » ; [11] Sai Baba dit à ses disciples :  » Vous êtes le Dieu de cet univers  » ; [12] et  » Vous êtes Dieu en réalité  » ; [13] Rajneesh dit :  » Tel que vous êtes, vous êtes Dieu  » ; [14].

Puisque le résultat de la méditation New Age est une réinterprétation de la réalité comme une « illusion », une telle méditation perçoit la conscience normale elle-même comme maya(illusion), c’est-à-dire comme un « piège » auquel il faut échapper si l’on veut trouver une véritable libération et une illumination spirituelle. Le Dr Walsh déclare

…Jusqu’à présent, je n’ai pas vu d’autres explications que celles, presque universelles, des traditions méditatives-yogiques, selon lesquelles l’homme normal est un automate, plus endormi qu’éveillé, etc.
…Un éventail remarquablement large de disciplines méditatives et yogiques… affirment que, que nous le sachions ou non, les individus non entraînés sont prisonniers de leur propre esprit, totalement et involontairement piégés par un dialogue fantaisiste intérieur continu qui crée une illusion dévorante ou maya… L’homme « normal » est donc considéré comme endormi ou rêveur… Lorsque l’individu se désidentifie définitivement de ce rêve ou l’éradique, on dit qu’il s’est réveillé et qu’il peut désormais reconnaître la véritable nature de son état antérieur et de celui de la population. Cet éveil ou cette illumination est le but des disciplines méditatives-yogiques ….[15].
Ainsi, la méditation New Age est correctement classée comme une pratique occulte car elle induit des NCP qui soutiennent les philosophies et les objectifs occultes.

Le développement éventuel de pouvoirs psychiques

Presque toutes les formes de méditation conduisent au développement de capacités psychiques. C’est un fait reconnu par les chercheurs et les praticiens. Daniel Goleman, psychologue et rédacteur en chef adjoint de Psychology Today, a obtenu un doctorat en psychologie clinique à Harvard et fait autorité en matière de méditation bouddhiste vipassana (pleine conscience). Dans son article intitulé « Le Bouddha sur la méditation et les états de conscience », Goleman observe que « toutes les écoles de méditation les reconnaissent [les pouvoirs psychiques] comme des sous-produits des stades avancés de la maîtrise…. »[16].

Un enseignant populaire de la méditation dit :

…Le pouvoir psychique s’exprime sous de nombreuses formes. Il est connu sous le nom d’intuition, de clairvoyance, de clairaudience, de précognition, de télépathie mentale, de télékinésie, de perception cosmique et de spiritisme. Les techniques pour développer toutes ces différentes formes de psychisme sont les mêmes. La méditation mystique est le moyen par lequel vous pouvez atteindre les centres psychiques supérieurs de la conscience et canaliser les forces formidables qui attendent votre joyeuse découverte[17].
L’éminent chercheur sur la conscience John White reconnaît que « le développement psychique est probable au cours de la pratique [méditative] d’une personne »[18] La personnalité de la télévision et la para-psychologue Patricia Mischell affirme que « l’un des avantages imprévus de la méditation est que de nombreuses personnes font l’expérience d’une augmentation ou d’un déploiement de leurs capacités de télépathie mentale, de clairaudience et de clairvoyance par la méditation »[19].

Plusieurs études expérimentales ont conclu que « la méditation est un moyen efficace de produire des interactions psi [psychiques] contrôlées »[20] et une étude de trois ans menée par Karlis Osis et Edwin Bokert a également révélé une corrélation entre la méditation et les capacités psychiques[21]. Un auteur a expliqué la capacité de la méditation à induire la projection astrale et le contact avec les esprits :

La méditation transcendantale est utilisée comme un moyen de libérer l’âme du corps physique et de la projeter dans les royaumes astraux. Pendant que vous êtes dans le [plan] astral, votre âme peut acquérir des connaissances auprès de maîtres anciens [morts]. Vous pouvez vous instruire dans les arts, la musique, les langues, l’histoire ou les secrets mystiques du cosmos. Lorsque vous pénétrez dans ce mystérieux monde spirituel de quatrième dimension, vous pouvez exploiter des pouvoirs illimités et vous élever vers des royaumes mystiques où résident les immortels[22].
Mais les pouvoirs psychiques, quelle que soit la manière dont ils se manifestent chez les hommes, sont induits par le spiritisme et ne sont pas le résultat d’un quelconque potentiel humain prétendument « divin ». Chaque fois que l’on trouve du spiritisme, on trouve aussi des pouvoirs psychiques (904). L’individu qui développe des pouvoirs psychiques s’implique invariablement dans le monde du spiritisme, sciemment ou non. Parce que la méditation du Nouvel Âge développe des pouvoirs psychiques, il est approprié de classer la méditation du Nouvel Âge comme une forme de pratique occulte.

Source :

Envie de Découvrir mes podcasts ? Cliquez vite ci-dessous !!

 

Diffusez l'information :

Laisser un commentaire

Soutenez Moi

Si l'Esprit vous pousse à me soutenir pour m'aider à continuer de vous inspirer. Soyez à votre tour bénis abondamment